POESIE/ BIBLIOGRAPHIE CRITIQUE

 

Études générales sur la poésie

  • Numéros spéciaux des Cahiers Tristan :

N°5, 1983, Tristan poète lyrique :

« L’ « objet amoureux » dans la poésie de Tristan », Y. BELLENGER, 8-17. « La Lyre : Tristan et le madrigal comme genre mariniste », F. GRAZIANI, 18-24. « Les yeux de la pensée » : à propos d’une métaphore, J. PEDERSEN, 25-29. « Sur La Mer de Tristan : espace et vision », J. MIERNOWSKI, 30-35. « Tristan L’Hermite et la poésie de méditation », C. GRISÉ-, 36-39. « Les débuts poétiques de Tristan », J.-P. CHAUVEAU, 40-46. « Présence et fonction de l’adjectif qualificatif dans la langue poétique de Tristan », C. RIZZA, 47-58. « La Fontaine et Tristan », J.-P. COLLINET, 59-68. « Une réception « créative » de Tristan », J. KOHLS, 69-71.

N°23, 2001, Tristan : poésie

Harmonie et tragédie : le lyrisme mélancolique de L’Orphée, A. GÉNETIOT, 5-32. – Les Plaintes d’Acante et leurs annotations : Tristan à la recherche de son public, G. PEUREUX, 33-50. – Les Annotations aux Plaintes d’Acante : le commentaire et son poème, L. PHILIPPS, 51-60. – Emblèmes d’amour dans Les Plaintes d’Acante, L. GROVE, 61-72. – Tristan et les plaisirs de Monsieur, J.-P CHAUVEAU, 73-77. – Notes sur la réception de Tristan, G. BANDERIER, 78 – 81.

 

  • Articles

ADAM, Véronique, « Formes et reflets du songe chez Tristan L’Hermite », CTLH XXII, p. 47-61.

BELLENGER, Yvonne L’ « objet amoureux » dans la poésie de Tristan, CTLH V, p. 8-17.

CHAUVEAU, Jean-Pierre, « Les débuts poétiques de Tristan », CTLH V, p. 40-46.

CHAUVEAU, Jean-Pierre et DE CORNULIER, B., « Sur la métrique de Tristan », CTLH XVI, p. 48-63.

GÉNETIOT, Alain, « De petites herbes parmi les fleurs » : Tristan poète mondain ? », CTLH XIV, p. 35-44.

GRISÉ, Catherine, « Tristan L’Hermite et la poésie de méditation », CTLH V, p. 36-39.

MATHIEU-CASTELLANI, Gisèle, « Lune, femme. l’image de Diane chez Théophile et Tristan», dans W.Leiner, Onze Études sur l’image de la femme dans la littérature française du XVIIe siècle, Tübingen, Gunter Narr Verlag, «Études littéraires françaises», 1984, p.39-45

PEDERSEN, John, « Les yeux de la pensée » : à propos d’une métaphore, CTLH V, p. 25-29.

 

  • Présentation d’extraits dans les Cahiers Tristan L’Hermite

Au Chancelier Séguier (prés. J.-P. Chauveau), XVII, 55-58.

À Madame la Comtesse de C. (prés. J.-P. Chauveau, XVIII, 47-49. –

A Monsieur Bourdon, gentilhomme de la maison de Monsieur le Comte de Saint-Aignan (prés. J.-P. Chauveau) VI, 53-56.

A Monsieur Le Maistre, sur sa traduction de Tacite (prés. J.-P. Chauveau), Stances, VII, 45-46.

Epistre burlesque envoyée un jour de Caresme-prenant à une demoiselle de dix ou douze ans qui s’estoit mise à faire des vers(prés. S. Tonolo), XXVI, 73.

Hymnes posthumes (prés. M. Israel), II, 41-46.

Imitation d’une Ode d’Horace (prés. S. Bouttet), XII, 57-59.

Les Forges d’Antoigné, à Monsieur le Baron de Lavardin (prés. A. Carriat), VIII, 43-49.

Ode à Olympe (prés. J.-P. Chauveau), I, 40-46.

Plainte de l’Illustre Pasteur, Stances (prés. J.-P. Chauveau), IX, 37-41.

Poèmes retrouvés ? (prés. L. Grove), XX, 40-5

Pour Monseigneur le Duc d’Orléans, lors que son Altesse commandoit les Armes du Roy en la Province de Picardie. Ode (prés. L. Philipps), XXVIII, 91-93.

Sonnets et stances (prés.J.-P. Chauveau), XI, 51_54.

Stances à la reine Christine de Suède] (prés. J.-P. Chauveau), X, 67-69.

Les Amours du Prince d’Ethiopie (prés. S. Bouttet), XIII, 52-55.

Le Prélude, Stances A l’honneur de Sylvie, Ode A Monsieur de Montauron (prés. J.-P. Chauveau), XIV, 6-11.

Stances, Épître (prés. J.-P. Chauveau), XV, 50-54.

Stances (« Enfin guéri de la folie… » (prés. J.-P. Chauveau), V, 44-46.

Vers du Ballet de Monsieur (1626)(prés. A. Carriat), III, 39-44.

Vers de ballet [extr. du Grand Bal de la douairière de Billebahaut, 1626] (prés. J.-P. Chauveau), XXIII, 75-76.

Vers de ballet (Ballet des Dandins, 1626 ; Ballet de Monseigneur Frère du Roi, 1627 ; Ballet des Quatre Monarchies chrétiennes, 1635) et airs mis en musique, 1633, 1641, 1668 (prés. J.-P. Chauveau), XXV, 87-94.

 

 

Les Vers héroïques

CHAUVEAU, Jean-Pierre, « La Mer », XVIIe siècle, n°86, 1970, p.107-134.

MIERNOWSKI, J., « Sur La Mer de Tristan : espace et vision », CTLH V, p. 30-35.

PHILIPPS, Lionel, « Sens et pratique de l’achèvement dans les Vers héroïques », CTLH XXVI, p. 32-51.

« Le Poète et le Prince dans les Vers héroïques : agonie d’une relation mythique », CTLH XXVII, p. 64-87.

QUARANTA, Gabriele, « De la ‘Maison d’Astrée’ aux tableaux de Cheverny : emblèmes, poèmes etChambres d’amour au temps de Tristan », CTLH XXXII, p. 24-38.

TONOLO, Sophie, « L’épître chez Tristan : une forme poétique vigoureuse et révélatrice », CTLH XXVI, p. 52-66.

« La métaphore du nourrisson à l’époque mondaine. Autour de quatre épîtres », CTLH XXVI, p. 67-79.

TRISTAN L’HERMITE, Extraits de La Maison d’Astrée, présentés par Véronique Adam, CTLH XXIX, p. 79-87.

 

La Lyre

 

BERCEA-BOCSKAI, « Entre mise en scène et mise en page : la parole encomiastique dans La Lyre du sieur Tristan (1641) », CTLH XXXII, p. 90-98.

CRESCENZO, Richard, « Une poétique de la galerie ? Sur quelques pièces de La Lyre », CTLH XIV, p. 45-62.

DUROSOIR, Georgie, « De Gaston à Philomèle : histoire d’une poésie de Tristan », CTLH XXXIII, p. 35-48.

GÉNETIOT, Alain, « Harmonie et tragédie : le lyrisme mélancolique de L’Orphée », CTLH XXIII, p. 5-32.

GIRAUD, Yves, « Tristan et Marino, ou les infortunes d’Orphée», dans Jean Serroy (dir. ) La France et l’Italie au temps de Mazarin, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 1986, p.229-240.

GRAZIANI, Françoise, « La Lyre : Tristan et le madrigal comme genre mariniste », CTLH V, p. 18-24.

« ‘Cherche des beaux accords la plus parfaite idée’ : la voix d’Orphée et son ‘effet’ », CTLH XXXIII, p. 22-34.

« Orphée et la Bacchante », CTLH XIX, p. 28-39.

« Cherche des beaux accords la plus parfaite idée » : la voix d’Orphée et son « effet », CTLH XXXIII.

LANDY-CLUZET, Sophie, « La lyre de Tristan, Bibliographie », CTLH XXXIII.

LIAROUTZOS, Chantal, « La Lyre ou le paysage bouleversé », CTLH XVIII, p. 35-43.

 

 

Les Amours /Les Plaintes d’Acante

CHAUVEAU, Jean-Pierre, À propos d’une solitude, CTLH XVIII, p. 44-49.

DROZ, Eugénie, le Manuscrit des Plaintes d’Acante, Paris, Droz, 1937

GRAZIANI, Françoise, « Le mythe pastoral dans Les Plaintes d’Acante : Ovide, Virgile et Théocrite », CTLHXII, p. 23-39.

GROVE, Laurence, Emblèmes d’amour dans Les Plaintes d’Acante, CTLH XXIII, p. 61-72.

LEINER, Wolfgang, « Le Promenoir des deux amants » : Lecture d’un poème de Tristan L’Hermite »,PFSCL, 9, 1978, p. 29-48

MATHIEU-CASTELLANI, Gisèle, « Les Annotations de Tristan sur «les Plaintes d’Acante », Eros in Francia nel Seicento, Quaderni del Seicento Francese, n°8, 1987, p.145-159.

PEUREUX, Guillaume, « Les Plaintes d’Acante et leurs annotations : Tristan à la recherche de son public »,CTLH XXIII, p. 33-50.

PHILIPPS, Lionel, Les Annotations aux Plaintes d’Acante : le commentaire et son poème, L. PHILIPPS,CTLH XXIII, p. 51-60.

RIZZA, Cecilia, « La mythologie dans Les Amours », CTLH XX, p. 5-16.

SACRÉ, James, « Pour une Définition sémiotique du maniérisme et du baroque, des Sonnets de Ronsard à la «Maison d’Astrée» de Tristan », Documentation de recherche sémio-linguistique, n°4, 1979, p. 1-20.

Menu