Théâtre/ BIBLIOGRAPHIE CRITIQUE

 

Théâtre.

Études générales

•         Numéro spécial n°4, 1982 : « À propos de La Mort de Sénèque : les tragédies de la conjuration », R. GUICHEMERRE, 4-14. « Son nom seul est resté » (La Mariane, V, 1751), D. DALLA VALLE, D. 15-17. « Ariste et la sage folie », A. MANSAU, 18-23. « Jeu et vérité dans Le Parasite », Cl. Abraham 24-29. « Tristan L’Hermite et John Webster », N. BONVALET, 30-36. « Les stances de Panthée et Alexandre Hardy », J. MOREL, 39-45.

 

Tristan L’Hermite, Œuvres complètes, Paris, Champion, t. IV et V, 2001.

•         Articles

DALLA VALLE Daniela, « Les songes tragiques de Tristan ( La Mariane, Panthée, La Mort de Sénèque, La Mort de Chrispe, Osman) », CTLH XXII, 2000, p. 64-78.

BRAGA, Th, « Le dépaysement moral dans le théâtre de Tristan », CTLH II, 1980, p. 47-56.

MONCOND’HUY, Dominique, « Éblouissement et désillusion : Représentation du politique dans le théâtre de Tristan »,CTLH XVI, 1994, p. 5-10.

MAZOUER, Charles, « La vision tragique dans La Mariane, La Mort de Sénèque et La Mort de Chrispe de Tristan »,CTLH XXII, 2000, p. 5-16.

MOREL, Jacques, « Tristan, poète tragique »; « Songes tristaniens », Agréables mensonges, Essais sur le théâtre français du XVIIe siècle, Paris, Klincksieck, 1991.

GUILLOT, Catherine, « La fonction didactique du frontispice dans le théâtre de Tristan L’Hermite », CTLH XXII, 2000, p. 17-30.

« Illustration des pièces de théâtre de Tristan l’Hermite et espace liminaire du livre », CTLH XXIX, 2007, p. 60-78.

 

Amarillis

BERRÉGARD, Sandrine, « Tristan et la pastorale : des Plaintes d’Acante à l’Amarillis », CTLH XXVII, p. 14-30.

DALLA VALLE Daniela, « Dépaysement pastoral : la fuite et le déguisement dans l’Amarillis », CTLH I, p. 19-27.

GUICHEMERRE, Roger, Tristan poète érotique : la première scène des Satyres dans l’Amarillis, CTLH XIXp.40-49.

MORELJacques, Les satyres d’Amarillis, CTLH XIII, p. 33-35.

 

La Folie Du Sage

 

Numéro spécial n°8, 1986, Tristan et la mélancolie: Autour de La Folie du Sage

« Une dramaturgie de la mélancolie », P. DANDREY, 5-16. – « Représentation et théorie de la mélancolie », M. BERTAUD, 17-24. – « Tristan et la maladie élisabéthaine », N. MALLET, 25-35.

MANSAU, André, « Ariste et la sage folie », CTLH IV, p. 18-23.

 

La Mariane

DALLA VALLE Daniela, « Son nom seul est resté » ( La Mariane, V, 1751), CTLH IV, p. 15-17.

« El Hado et le songe dans El mayor monstro del mundo de Calderon et dans La Mariane de Tristan, CTLHXXV, p. 70-74.

MERLIN, Hélène, « La Mariane ou l’obscurcissement du politique »,  CTLH XVI, p 13-20.

NANCY, Sarah, « Violence et voix : les accents du conflit dans La Mariane de Tristan » Le Théâtre, la violence et les arts en Europe (XVIe-XVIIes.), dir. C. Biet et M.-M. Fragonard, Littératures classiques, n° 73, automne 2010, p. 403-413.

 

La Mort de Chrispe

HOWE A., « Du nouveau sur les Vers héroïques, l’Office de la Sainte Vierge et La Mort de Chrispe », CTLH XXIV, p. 38-52.

LIVERA M., « Autour de La Mort de Chrispe : Grenaille, Tristan et leur source jésuite », CTLH XXIV, p. 54-67.

La Mort de Sénèque

Numéro spécial, n°VII, 1985, La Mort de Sénèque à la Comédie-Française :

« R.Laplace s’entretient avec Jean-Marie VILLÉGIER et H. GIGNOUX », 5-19. « La Mort de Sénèque à la Comédie-Française : impressions et réflexions », M. BERTAUD, 20-26. – « Bibliographie de comptes-rendus de La Mort de Sénèque à la Comédie-Française », A. CARRIAT, 27-28. 

 

Articles :

GUICHEMERRE, Roger« À propos de La Mort de Sénèque : les tragédies de la conjuration », CTLH IV, p. 4-14.

PHILIPPS, Lionel, « Tragédies du mensonge et mensongères : La Mort de Sénèque et La Mort d’Agrippine »,CTLH XXXI, p. 70-77.

 

Le Parasite

ABRAHAM, Claude, « Burlesque et- fantaisie verbale dans Le Parasite », CTLH XV, p 12-21.

DALLA VALLE, Daniela, « Le Parasite et la comédie italienne », CTLH X, p. 51-56.

DONNÉ, Boris, GRELLET, I. « Le Parasite à l’épreuve de la dramaturgie « baroque » CTLH XXII, p. 36-46.

GUICHEMERRE, Roger, « Le Parasite : archaïsme et modernité », CTLH XI, p. 32-41

« L’ironie dramatique : cadres cognitifs dans Le Parasite », CTLH XIII, p. 37-43.

« Un lyrisme burlesque : Le Parasite de Tristan », CTLH XXV, p. 75-79.

 

 

Osman

ADAM, Véronique, « Mon turban n’a plus sa couronne : la désorientation du monde ottoman », A. Duprat, dir., Orient baroque / Orient classique, variations esthétiques du motif oriental (XVIe-XVIIe siècle), Actes du colloque international du Groupe Orient (CORSO-Paris IV), Tunis, 2-5 mai 2008, Paris, Bouchène, 2010 p. 129-148.

BRISSAUDA., « L’ambiguïté de la Sultane sœur », CTLH XVIII, p. 50-54.

DALLA VALLE, Daniela, « Une Relecture d’Osman », Mélanges offerts à Cl. Abraham, Car demeure l’amitié (F. Assaf dir.), Paris, Papers on French Seventeenth-Century Literature, 1997, p. 155-170.

MALLET, Nicole, Osman, acte IV, scène1, CTLH XVIp. 45-47.

« Osman et les Politiques », CTLH XVI, p. 31-40.

« Les plaintes de la mal-aimée : passion et scénographie dans la tragédie d’Osman », CTLH XX, p. 17-27

 

Panthée

BERRÉGARD, Sandrine, « Le suicide de Panthée dans les pièces de Tristan et de Durval », CTLH XXX, p. 72-76.

MOREL, Jacques, Panthée (1639), présentation des Stances, CTLH IV, p. 42-43, p. 46-47.

« Amour, mélancolie et vertige de mort : de Crisante de Rotrou à Panthée de Tristan », CTLH IX, p. 42-45.

« A propos d’un héros mélancolique : Araspe dans le Panthée de Tristan »; « Crisante et Panthée »,Agréables mensonges, Essais sur le théâtre français du XVIIe siècle, Paris, Klincksieck, 1991.

THOMMERET, L., « L’autonomie du lyrisme dans Panthée de Tristan », CTLH XXVII, p. 31-50.

Menu