LISTE DES CAHIERS 

(le sommaire se trouve ci-dessous et la liste des auteurs ici)

on peut se procurer tous les Cahiers en ligne à cette adresse,  ou chez l’éditeur Classiques Garnier, 6 rue de la Sorbonne, 75005 Paris

N°I (juin 1979) : Tristan et le thème du dépaysement (52 p.) épuisé

N°II (juin 1980) : Autour du Page disgracié (64 p.) épuisé

N°III (juin 1981) : Tristan dans son temps (56 p.) épuisé

N°IV (juin 1982) : Tristan et le théâtre (56 p.) 7 Euros

N°V (juin 1983) : Tristan poète lyrique (80 p.) 7,5 Euros

N°VI (juin 1984) : Tristan et les arts (64 p.) 8 Euros

N°VII (juin 1985) : La Mort de Sénèque – La Journée de Janaillat (64 p.) 8 Euros

N°VIII (juin 1986) : Tristan et la mélancolie I (56 p.) 9 Euros

N°IX (juin 1987) : Tristan et la mélancolie II (52 p.) 9 Euros

N°X (juin 1988) : Tristan et l’Europe (92 p.) 11 Euros

N°XI (juin 1989) : Tristan et la société de son temps (64p.) 9 Euros

N°XII (juin 1990) : Tristan et l’Antiquité (64 p.) 9 Euros

N°XIII (juin 1991) : Tristan et le comique (64 p.) 9 Euros

N°XIV (juin 1992) : Questions de poétique (80 p.) 11 Euros

N°XV (juin 1993) : Questions de langage (64 p.) 9 Euros

N°XVI (juin 1994) : Tristan et la politique (72 p.) 10 Euros

N°XVII (juin 1995) : Les fortunes de Tristan (72 p.) 10 Euros

N°XVIII(juin1996) : Paysages tristaniens (72 p.) 10 Euros

N°XIX (juin 1997) : Tristan et les mythes (64 p.) 10 Euros

N°XX (juin 1998) : Tristan poète de l’amour (72 p.) 11 Euros

N°XXI (juin 1999) : Tristan : Proses (64 p.) 11 Euros

N°XXII (juin 2000) : Tristan : Théâtre (96 p.) 15 Euros

N°XXIII(juin 2001) : Tristan : Poésie (88 p.) 14 Euros

N°XXIV(juin 2002) : Le quatrième centenaire (112 p.) 18 Euros

N°XXV (juin 2003) : Dédié à Amédée Carriat (112 p.) 18 Euros

N°XXVI (juin 2004) : Nouvelles perspectives tristaniennes (112 p.) 18 Euros

N°XXVII (juin 2005) : Sur Le Page disgracié (80 p.) 13 Euros

N°XXVIII (juin 2006) : Thèmes et variations (112 p.) 18 Euros

N°XXIX ( juin 2007) : Tristan et les paratextes (120p.) 18 euros

N°XXX (juin 2008): Tristan et le théâtre de son temps

N° XXXI (juin 2009): Lire Tristan aujourd’hui

N° XXXII (juin 2010): Texte/images au temps de Tristan

N° XXXIII (janvier 2011): Tristan et la musique

N° XXXIV (juin 2012):  Tristan et la prose narrative de son temps: la fiction

N° XXXV (juin 2013): Croyance et incroyance au Temps de Tristan

N° XXXVI (septembre 2014): Tristan et la culture aristocratique

N°XXXVII (janvier 2016):  Tristan autour du monde

N°XXXVIII  (novembre 2016): à la recherche du style de Tristan

N°XXXIX (automne 2017): Tristan et le regard

N°XL (automne 2018): Tristan et la guerre

N° XLI (automne 2019): Tristan et l’Académie

 

 

Tables des articles par numéro

N°1, 1979, Le Dépaysement chez Tristan

SOMMAIRE DETAILLE DES CAHIERS

I : Naissance, A. CARRIAT 5-6. Tristan, poète du dépaysement, Cl. ABRAHAM 7-18. Dépaysement pastoral : la fuite et le déguisement dans l’Amarillis, D. DALLA VALLE, 19-27. Dépaysement métaphysique : la mélancolie dans les Lettres Meslées, C. GRISÉ-, 28-35. L’Ode à Olympe est-elle de Tristan ? J.-P. CHAUVEAU, 36-44.

N°2,1980, Autour du Page disgracié

II : Préambule, M. ARLAND, 5-6. Le jeu du hasard et du destin dans Le Page disgracié, M. LEVER, 7-11. Lieux réels, lieux mythiques dans Le Page disgracié, J. SERROY, 12-20. Structures narratives et réflexions critiques dans Le Page disgracié, F. ROBELLO, 21-26. Les traces du narrateur, C. MAUBON, 27-32. La nostalgie du souvenir, D. GUILLUMETTE, 33-35. Tristan L’Hermite et la poésie liturgique : présentation de quelques-unes de ses hymnes posthumes, M. ISRAEL, 36-46. Le dépaysement moral dans le théâtre de Tristan, Th. BRAGA, 47-56.

N°3, 1981, Tristan dans son temps

III : Tristan L’Hermite dans la tradition du songe classique, J. MOREL, 5-10. Tristan et Théophile de Viau, J.-P. CHAUVEAU, 11-17. Tristan et Saint-Amant, J. LAGNY, 18-23. Tristan L’Hermite et Puget de La Serre, M. ISRAEL, 24-30. Tristan et Cyrano, M. LEVER, 31-35. Quand Tristan et Boessset collaborent, A. CARRIAT, 36-44. Le sang de l’écriture, G. MATHIEU-CASTELLANI, 45-51.

N°4, 1982, Tristan et le théâtre

IV : À propos de La Mort de Sénèque : les tragédies de la conjuration, R. GUICHEMERRE, 4-14. « Son nom seul est resté » ( La Mariane, V, 1751), D. DALLA VALLE, 15-17. Ariste et la sage folie, A. MANSAU, 18-23. Jeu et vérité dans Le Parasite, Cl. Abraham 24-29. Tristan L’Hermite et John Webster, N. BONVALET, 30-36. Les stances de Panthée et Alexandre Hardy, J. MOREL, 39-45.

N°5, 1983, Tristan poète lyrique

V L’ « objet amoureux » dans la poésie de Tristan, Y. BELLENGER, 8-17. La Lyre : Tristan et le madrigal comme genre mariniste, F. GRAZIANI, 18-24. « Les yeux de la pensée » : à propos d’une métaphore, J. PEDERSEN, 25-29. Sur La Mer de Tristan : espace et vision, J. MIERNOWSKI, 30-35. Tristan L’Hermite et la poésie de méditation, C. GRISÉ-, 36-39. Les débuts poétiques de Tristan, J.-P. CHAUVEAU, 40-46. Présence et fonction de l’adjectif qualificatif dans la langue poétique de Tristan, C. RIZZA, 47-58. La Fontaine et Tristan, J.-P. COLLINET, 59-68. Une réception « créative » de Tristan, J. KOHLS, 69-71.

N°6, 1984, Tristan et les arts

VI : Poètes et peintres au XVIIe siècle : l’exemple de Tristan, J.-J. THUILLIER, 5-23. À propos de La Maison d’Astrée, D. DALLA VALLE, 31-37. – Tristan et la peinture : perspective, clair-obscur, couleurs du ciel, J. KOHLS, 38-43. Tristan L’Hermite et ses musiciens : quelques jalons bibliographiques, C. MASSIP, 44-49. Quand Tristan ouvre ses collections au visiteur…, J.-P. CHAUVEAU, 50-56.

N°7, 1985, La Mort de Sénèque à la Comédie-Française

VII : R.Laplace s’entretient avec Jean-Marie VILLÉGIER et H. GIGNOUX, 5-19. La Mort de Sénèque à la Comédie-Française : impressions et réflexions, M. BERTAUD, 20-26. – Bibliographie de comptes-rendus de La Mort de Sénèque à la Comédie-Française, A. CARRIAT, 27-28. – La journée de Janaillat : « Pourquoi Tristan en 1984 ? J. MOREL, 29-34.- L’action dans la tragédie : La Mariane. Réflexions d’un metteur en scène, J.-P. ROSSFELDER, 35-40. – À la rencontre de Tacite, J.-P. CHAUVEAU, 41-46. – Tristan, poète de la nature, S. BOUTTET, 47-52. – Tristan , Van Dyck et l’art des nuances, D. GUILLUMETTE, 53-58.

N°8, 1986, Tristan et la mélancolie: Autour de La Folie du Sage

VIII: Une dramaturgie de la mélancolie, P. DANDREY, 5-16. – Représentation et théorie de la mélancolie, M. BERTAUD, 17-24. – Tristan et la maladie élisabéthaine, N. MALLET, 25-35. – Les Forges d’Antoigné sont-elles de Tristan ? A. CARRIAT, 36-49. – Mélancolie, nostalgie et souvenir : ! Tristan et sa marche natale, Cl. ABRAHAM, 50-52.

N°9, 1987, Tristan et la mélancolie II

IX: Mélancolie ou désenchantement ? R. EUCHER, 7-11. – Mélancolie et création poétique, S. BOUTTET, 12-17. – Tristan, poète saturnien, C. GRISÉ, 19-25. – La folie du Page, J. SERROY, 26-33. – Le chant mélancolique du Berger, J.-P. CHAUVEAU, 34-41. – Amour, mélancolie et vertige de mort : de Crisante de Rotrou à Panthée de Tristan, J. MOREL, 42-45.

N°10, 1988, Tristan et l’Europe

X: Anniversaire, J. MOREL, 5. – Tristan L’Hermite à Bruxelles, M. ISRAEL, 7-18. – Tristan et l’Angleterre, J. SERROY, 19-28. – Tristan dramaturge face aux Elisabéthains, N. MALLET, 29-37. – Tristan face à ses modèles italiens, C. RIZZA, 39-50. – Le Parasite et la comédie italienne, D. DALLA VALLE, 51-56. – Gongora et Tristan, A. MANSAU, 57-62. Tristan et Christine de Suède, J.–P. CHAUVEAU, 63-65.

N°11, 1989, Tristan et la société de son temps

XI : Tristan et l’institution littéraire, A. VIALA, 6-12. – Tristan et les pouvoirs, C. ABRAHAM , 13-18. – Tristan et Gaston d’Orléans : un appel à l’héroïsme, G. DETHAN, 19-26. – Tristan moraliste, C.GRISÉ, 27-31. – Le Parasite : archaïsme et modernité, R. GUICHEMERRE, 32-41. – Tristan et la noblesse, J.-P. CHAUVEAU, 43-54. Au colloque de Grenoble, J. MOREL, 55-57.

N°12, 1990, Tristan et l’Antiquité

XII : L’Antiquité de Tristan, Cl. ABRAHAM, 7-20. – Le mythe pastoral dans Les Plaintes d’Acante : Ovide, Virgile et Théocrite, F. GRAZIANI, 23-39. – Tristan et Prudence, S. BOUTTET, 40-46. – Mode négatif dans Le Page disgracié, D. GUILLUMETTE, 47-51. – Tristan imitateur d’Horace, S. BOUTTET, 54-59.

N°13, 1991, Tristan et le comique

XIII: Tout le sérieux du jeu : les marges de l’œuvre poétique, S. BOUTTET, 7-20. – Le rire dans Le Page disgracié, J. SERROY, 21-31. – Les satyres d’Amarillis, J. MOREL, 33-35. – L’ironie dramatique : cadres cognitifs dans Le Parasite, 37-43. – Monsieur Tristan et le Prince d’Ethiopie, S. BOUTTET, 47-55.

N°14, 1992, Questions de poétique

XIV : Ouvertures…J.-P. CHAUVEAU, 5-15. – L’art de dissimuler, F. GRAZIANI, 18-27. – L’art poétique de Tristan à travers les Lettres Meslées, C. GRISÉ, 28-34. – « De petites herbes parmi les fleurs » : Tristan poète mondain ?, A. GÉNETIOT, 35-44. – Une poétique de la galerie ? Sur quelques pièces de La Lyre, R. CRESCENZO, 45-62. – Tristan et le lyrisme religieux : une poétique de la variation, S. BOUTTET, 63-71.

N°15, 1993, Tristan et le langage

XV : Sur Le Page disgracié, J. PRÉVOT, 5-11. – Burlesque et- fantaisie verbale dans Le Parasite, Cl. ABRAHAM, 12-21. – Le poète et- ses « peintures », O. ROSENTHAL, 23-46. – De la langue des hommes à la langue des dieux, J.-P. CHAUVEAU, 47-54. – Un groupe scolaire Tristan L’Hermite à La Souterraine (Creuse), J.-P. CHAUVEAU, J. MOREL, 59-62.

N°16, 1994, Tristan et la politique

XVI: Éblouissement et désillusion :représentation du politique dans le théâtre de Tristan, D. MONCOND’HUY, 5-10.– La Mariane ou l’obscurcissement du politique, H. MERLIN, 13-20. – Deux conseillères perfides dans le théâtre de Tristan, R. GUICHEMERRE, 21-27. – Osman et les Politiques, N. MALLET, 31-40. – Tristan monarchiste, entre idéalisme et opportunisme, N. MALLET, 41-47. – Sur la métrique de Tristan, J.-P. CHAUVEAU et B. DE CORNULIER, 48-63.

N°17, 1995, Les fortunes de Tristan

XVII :1895-1995 : Le Centenaire de la thèse de Bernardin, J.-P. CHAUVEAU et A. CARRIAT, 5-10. – N. M. BERNARDIN, et le théâtre de Tristan, D. DALLA VALLE, 13-18. – Tristan ou la négligence avantageuse, G. MATHIEU-CASTELLANI, 19-26. – Phillis, Chloris et les autres : le promenoir du poète, F. BRIOT, 27-35.- De Tristan à Valéry : images de la mer, Th. LASALLE, 36-49. – Claude Debussy et Le Promenoir des deux Amants, Fr. LESURE, 50-53.- Tristan et les Immortels, J.-P. CHAUVEAU, 54-58. – Du nouveau sur La Coromène, H. GERBAUD, 59-61.

N°18, 1996, Paysages tristaniens

XVIII: Libres propos recueillis par G. Mathieu-Castellani et J.-P.Chauveau, M. CHAILLOU, 5-17. – La description du monde : Tristan et la cosmographie, F. GRAZIANI, 18-34. – La Lyre ou le paysage bouleversé, C. LIAROUTZOS, 35-43. – À propos d’une solitude, J.-P. CHAUVEAU, 44-49. – L’ambiguïté de la Sultane sœur, A. BRISSAUD, 50-54. – Au sujet de l’Office de la Sainte Vierge, H. GERBAUD, 57-59.

N°19, 1997, Tristan et les mythes

XIX : Le mythe de l’androgyne dans l’œuvre de Tristan, V. ADAM, 5-16. – Le poète et l’Illustre pasteur : la figure mythique de Céladon, A. E. SPICA, 17-27. – Orphée et la Bacchante, F. GRAZIANI, 28-39. – Tristan poète érotique : la première scène des Satyres dans l’Amarillis, R. GUICHEMERRE, 40-49. – Quelques apports espagnols dans l’œuvre de Tristan ? Mythe écarté, M. BATEROWICZ, 50-58.

N°20, 1998, Tristan poète de l’amour

XX : La mythologie dans Les Amours, C. RIZZA, 5-16. – Les plaintes de la mal-aimée : passion et scénogaphie dans la tragédie d’Osman, N. MALLET, 17-27. – Glasgow University Library SMAdd. 392, L. GROVE, 29-51. – Tristan poète de l’amour est-il un précurseur des romantiques ? S. BERREGARD, 52-62.

N°21, 1999, Tristan : proses

XXI : Variations sur la disgrâce dans Le Page disgracié, C. THIOLLET, 7-15. – La dimension métalangagière du Page disgracié, E. DESILES, 17-24. – Tristan écrivain par lettres, B. BRAY, 25-36. – Le caractère autobiographique du Page disgracié, S. BERREGARD, 7-45. – La conception tristanienne de la justice dans les Plaidoyers historiques, A. TOURNON, 46-55. – Deux sonnets pour Monsieur Tristan [d'Isaac Du Ryer], M. ISRAEL, 57-60.

N°22, 2000, Tristan : théâtre

XXII : La vision tragique dans La Mariane, La Mort de Sénèque et La Mort de Chrispe de Tristan, Ch. MAZOUER, 5-16. La fonction didactique du frontispice dans le théâtre de Tristan L’Hermite, C. GUILLOT, 17-30. Le Parasite à l’épreuve de la dramaturgie « baroque », B. DONNÉ et I. GRELLET, 36-46. Formes et reflets du songe chez Tristan L’Hermite, V. ADAM, 47-61. Présentation des « songes tragiques de Tristan », D. DALLA VALLE, 62-78. Notes sur le Prélude du Page disgracié, Boris Donné, 79-89.

N°23, 2001, Tristan : poésie

XXIII : Harmonie et tragédie : le lyrisme mélancolique de L’Orphée, A. GÉNETIOT, 5-32. – Les Plaintes d’Acante et leurs annotations : Tristan à la recherche de son public, G. PEUREUX, 33-50. – Les Annotations aux Plaintes d’Acante : le commentaire et son poème, L. PHILIPPS, 51-60. – Emblèmes d’amour dans Les Plaintes d’Acante, L. GROVE, 61-72. – Tristan et les plaisirs de Monsieur, J.-P CHAUVEAU, 73-77. – Notes sur la réception de Tristan, G. BANDERIER, 78 – 81.

N°24, 2002, Actes de la journée de Limoges (28/9/2001)

XXIV :Ce fameux précurseur, Cl. ABRAHAM, 5-14. – Tristan ou l’image d’un poète mélancolique, S. BERREGARD, 15-29. – La rhétorique baroque de Tristan dans la lettre LVIII de ses Lettres Meslées, C. GRISÉ, 30-37. – Du nouveau sur les Vers héroïques, l’ Office de la Sainte Vierge et La Mort de Chrispe, A. HOWE, 38-52. – Autour de La Mort de Chrispe : Grenaille, Tristan et leur source jésuite, M. LIVERA, 54-67. – La mort et la foi : Isabelle-Claire-Eugénie, héroïne de Tristan, A. MANSAU, 68-76. – Les Poesies heroïques et burlesques (1650): Jean-Baptiste et/ou Tristan ? L. GROVE, 77-97.

N° 25, 2003, Hommage à A. Carriat

XXV : Avant-propos, J.- P. CHAUVEAU, 5-9. – « Éloge d’un poète », R. ROUGERIE, 10-12. – Pour Amédée, J. MOREL, 13. -; Pour Amédée Carriat, J. DUBUT, 14. – L’ami des livres, F. GRAZIANI, 15-17. – Tristan outre-Atlantique, Cl. ABRAHAM, 18-27. – L’aumône à la belle disgraciée, N. MALLET , 28-45. – Tristan/Bernard, le Tristan L’Hermite de Jean-Marc Bernard, J. SERROY, 46-54.- Un précurseur de Carriat : Napoléon-Maurice Bernardin, L. GROVE, 55-63. – Tristan et la fable, D. GUILLUMETTE, 64-66. – Le Je de cache-cache, J. PRÉVOT, 67-69. – El Hado et le songe dans El mayor monstro del mundo de Calderon et dans La Mariane de Tristan, D. DALLA VALLE, 70-74. – Un lyrisme burlesque : Le Parasite de Tristan, R. GUICHEMERRE, 75-79. – Sur quelques airs de Tristan, R. LANDY, 80-86. – Quand Tristan inspirait les musiciens, J.–P. CHAUVEAU, 87-94.

N° 26, 2004, Nouvelles perspectives tristaniennes

XXVI: [Adieux à Amédée Carriat] , J.-P. CHAUVEAU, Y.GERMAIN, 5-8. – Une esthétique du flou, entre dissimulation et divertissement, A.LABENHEIM, 9-24. – Un douloureux sillon diversement creusé. Notes sur Tristan et les misères humaines, G. PEUREUX, 25-31. – Sens et pratique de l’achèvement dans les Vers héroïques, L. PHILIPPS, 32-51. – L’épître chez Tristan : une forme poétique vigoureuse et révélatrice, S. TONOLO, 52-66. – La métaphore du nourrisson à l’époque mondaine. Autour de quatre épîtres, S. TONOLO, 67-79. – Le Cabinet de Louis XI, ou l’histoire d’une imposture, A. E. SPICA (avec F. DUVAL), 80-98.

Le Cabinet de Louis XI , ou l’histoire d’une imposture, F. DUVAL et A-E SPICA], 80-98

N° 27, 2005, Le Page disgracié, Actes de la journée d’étude du 15 janvier 2005 sur Le Page disgracié

XXVII: Présentation, A. GÉNETIOT, 5-8. – La folie du page ou le sage disgracié, S. BERREGARD, 9-26. – Galanterie et tentation mondaine dans Le Page disgracié, F. ORWAT, 27-39. – Tristan chez Cyrano : le page disgracié comme personnage de L’Autre Monde, L. PHILIPPS, 40-50. – Le page et son initiation : quelle alchimie pour devenir poète ? P. RIARD, 51-65. – Les poèmes du Page disgracié, A. GÉNETIOT, 67-73. – Aspects de la mise en intrigue dans Le Page disgracié, F. D’ANGELO, 79-87.

N° 28, 2006, Thèmes et variations

XXVII, In Memoriam. J. Morel, J.-P. CHAUVEAU, F. GRAZIANI, 7-10. – Thèmes et variations, J.-P. CHAUVEAU, 11-13. – Tristan et la pastorale : des Plaintes d’Acante à l’Amarillis, S. BERREGARD, 14-30. – L’autonomie du lyrisme dans Panthée de Tristan, L. THOMMERET, 31-50. – « Un mixte composé de lumière et de fange » : une stylisation du contraste chez Tristan L’Hermite, A. LABENHEIM, 51 63 ; – Le Poète et le Prince dans les Vers héroïques : agonie d’une relation mythique, L. PHILIPPS, 64-87. – Tristan et Billaut face à Gaston d’Orléans : la louange désabusée, L. PHILIPPS, 88-95.

N° 29, 2007, Les paratextes dans l’oeuvre de Tristan l’Hermite (actes de la journée d’études du 3 février 2007)

XXIX: In memoriam Yves Faury, par J.-P Chauveau, p.7. Présentation, V. ADAM, 8-10. – La note: un paratexte protéiforme, V. ADAM, 11-25. – Arguments des pîèces et titres des chapitres du Page disgracié, S. BERREGARD, 26-39. – Etude des deux frontispices du Page disgracié, E. BOUVARD, 40-59. – Illustration des pièces de théâtre de Tristan l’Hermite et espace liminaire du livre, C. GUILLOT, 60-78. – Extraits de “La Maison d’Astrée”, avec ses paratextes, V. ADAM, 79-87.

 

N° 32, 2010, Texte/image au temps de Tristan

XXXII:

Jean-Pierre CHAUVEAU In memoriam René Rougerie ;

 Alain GÉNETIOT Avant-Propos ; Laurence GROVE,  Introduction ; Les arts visuels : Laurence GROVE La narration visuelle au temps de Tristan ; Gabriele QUARANTA De La Maison d’Astrée aux tableaux de Cheverny :  emblèmes, poèmes et « chambres d’Amour » au temps de Tristan ; Marie-Claire PLANCHE, Les arts visuels et leurs savants sujets : la culture littéraire des artistes autour de Tristan ;  Le livre et l’image : Céline BOHNERT L’Endymion de Jean Ogier de Gombauld (1624) et ses illustrations ; Natalia BERCEA Entre mise en scène et mise en page : La parole encomiastique dans La Lyre du sieur Tristan (1641) ; Derval CONROY Vers une monumentalité livresque : La Galerie des femmes fortes (1647) du Père Le Moyne ; Paul SCOTT ; La spiritualité d’un ancien mondain : les Tableaux de pénitence d’Antoine Godeau ; Bibliographie Chronique

 

N°33, 2011-2012, Tristan et la musique

XXXIII:

Alain GÉNETIOT, Avant-Propos ; Emmanuel BURY, Genres littéraires et modes musicaux à l’époque de Tristan ; Françoise GRAZIANI, « Cherche des beaux accords la plus parfaite idée » : la voix d’Orphée et son « effet » ; Georgie DUROSOIR ; De Gaston à Philomèle : histoire d’une poésie de Tristan ; Thomas LECONTE ; De l’influence des libertins sur le divertissement mondain du premier XVIIsiècle : le répertoire de « chansons pour boire » publié par Ballard ; Pierre GATULLE ; Les identités d’auteur et de compositeur de Tristan et de Moulinié ; par la publication : la dignité et l’honorabilité ; Sophie LANDY-CLUZET, La lyre de Tristan, Bibliographie – Chronique, par Sandrine BERRÉGARD et Jean-Pierre CHAUVEAU

 

N°34 2012 Tristan et la prose narrative de son temps: la fiction

XXXIV:

Véronique ADAM, Préface ; Dietmar RIEGER, « Ie vous recite la pure verité de ceste Histoire ». Authentification et fictionnalité dans les Histoires tragiques (Rosset et Parival) ; Sylvie TROUILHET, Les plaidoyers historiques : enquête d’exemplarité ; Stéphane MACÉ, « J’ai divisé toute cette histoire en petits chapitres, de peur de vous être ennuyeux par un trop long discours » : séquençage et modèle fictionnel dans Le Page disgracié ; Nancy ODDO, Les audaces du roman édifiant au temps de la Réforme catholique ; Laurence GIAVARINI, Distance, distanciation, éloignement. La fiction pastorale et l’histoire (L’Astrée, 1607-1619) ; Audrey GUERBA, La perception du féminin dans le Page disgracié ; Bibliographie – Chronique, par Sandrine BERRÉGARD et Jean-Pierre CHAUVEAU

 

N°35 2013 Croyance et incroyance au temps de Tristan

XXXV: Daniela DALLA VALLE,« Introduction, Croyance/incroyance : le sens du titre », Laura RESCIA,« Stratégies d’écriture libertine dans l’œuvre de Tristan L’Hermite », Christophe BOURGEOIS,« L’Office de la Sainte Vierge : du livre d’heures à la poésie spirituelle », Marie VEIT,« La figure de l’étranger dans Le Page disgracié de Tristan L’Hermite ». Jole MORGANTE ,« Discontinuités discursives du Page disgracié », Barbara PIQUÉ,« Histoire exemplaire et théâtre : « Le Politique malheureux » de Nicolas Caussin et La Mariane de Tristan L’Hermite », Constance GRIFFEJOEN,“« Vous savez que j’ai le bruit… », Tristan L’Hermite et les ambiguïtés du kleos libertin “.

N°36 2014 Tristan et la culture aristocratique

XXXVI:

Constance GRIFFEJOEN-CAVATORTA , Introduction. La culture aristocratique selon Tristan :  « un sacrifice offert à la faux du Temps »?,  Jean-Marie CONSTANT,  Héroïsme,  ambition et acculturation dans la noblesse seconde  au temps d’Henri IV et Louis XIII,  Jean GARAPON, Les valeurs aristocratiques dans Le Page disgracié,  Emmanuel BURY , Tristan,  entre la plume et l’épée. Choix de vie et vocation lettrée  d’un jeune aristocrate à l’âge de Louis XIII, Thomas LECONTE , Un « air de noblesse» : le gentilhomme-poète et la musique au temps de Louis XIII,  Sophie TONOLO , La Lyre de Tristan : une oraison funèbre de la noblesse ?,  Carine LUCCIONI-SAUVAGE, Pastorale mélancolique et idéal aristocratique  dans Les Plaintes d’Acante,  VARIA, Joan PIERAGNOLI, Animaux et animalité dans Le Page disgracié,  Bibliographie – Chronique, par Sandrine BERRÉGARD et Jean-Pierre CHAUVEAU.

N°37 2015 Tristan autour du monde

Laurence GROVE, Introduction L’Invitation au voyage : Tristan autour du monde
France Paulette CHONÉ, Tristan et Callot : Comme « une réflexion de miroir ». – Marie CHAUFOUR, Tristan et Jean Baudoin. – Alexandra W. ALBERTINI, Tristan et l’époque Louis XIII en Corse : Connaissance et oubli.
Europe Jan CLARKE, Tristan dans les registres. – Derval CONROY, Tristan en Irlande. – Séverine GENIEYS, Tristan en Écosse. – Gro Bjørnerud MO, Tristan en Norvège. – Dorothea SCHOLL, Tristan en Allemagne. – Rainer ZAISER, Autour de Tristan en Allemagne. – Rodica Gabriela CHIRA, Sur Tristan et l’époque Louis XIII en Roumanie. – Laura RESCIA, L’OEuvre de Tristan en Italie : Réception et critique.
Plus loin Antoine SOARE, En marge d’un article. – Nicole MALLET, Tristan en Alberta. –Russell GANIM, Tristan dans le Middle-West américain. – Pedro LEAL, Tristan au Brésil. – Katsuya NAGAMORI, Tristan au Japon.
Conclusion Laurence GROVE, De retour de voyages…
VARIA Bibliographie – Chronique par Sandrine BERRÉGARD et Jean-Pierre CHAUVEAU

N°38 2016 à la recherche du style de Tristan

Claire FOURQUET-GRACIEUX; Introduction : des fils d’Ariane dans le labyrinthe tristanien; Françoise GRAZIANI Concetto et pensée ingénieuse : « se nommer sans se découvrir »; Melaine FOLLIARD Le démonstratif chez Tristan L’Hermite avant 1640; Sophie TONOLO Un style chez le poète ?; Suzanne DUVAL Entre prose et poésie : le style gracieux du Page disgracié ;Françoise POULET « Une savante folie » : discours (pseudo-)médical et écriture comique dans Le Page disgracié et La Folie du Sage; Claire FOURQUET-GRACIEUXLe Page disgracié, miroir grossissant. Critique et auto-pastiche; Bibliographie – Chronique par Sandrine BERRÉGARD et Jean-Pierre CHAUVEAU

Menu